Nos partenaires

ASSOCIATIONS

Planète Urgence

Planète Urgence

L’accompagnement personnalisé que Jubilacion propose aux personnes entrant dans une retraite active correspond parfaitement aux besoins d’une société toujours en évolution. Planète Urgence s’associe à Jubilacion et ouvre ses missions internationales aux futurs retraités qui souhaitent s’engager dans la solidarité internationale. Le public « senior », souvent très expérimenté, représente une source de compétences précieuse pour les plus démunis de notre planète

Pierre Ramel

Directeur général de Planète Urgence

Voisins Solidaires

Voisins Solidaires

Voisins Solidaires développe les solidarités de proximité, en complément des solidarités familiales et institutionnelles. Mobiliser les habitants pour renforcer la cohésion sociale est une nécessité dans une société où le replis sur soi et l’isolement se renforcent. Nous soutenons donc naturellement la démarche de Jubilacion car il existe des gisements inexploités de générosité chez les seniors mais qu’il n’est pas simple de s’engager. Réussir à prendre ce virage entre sa « vie active professionnelle » et une « nouvelle vie active sociale et solidaire » n’est pas chose aisée et se prépare. J’ai une grande confiance dans les créateurs de Jubilacion qui depuis de nombreuses années vivent cet engagement solidaire au quotidien. Bravo à eux pour ce nouveau défi et puissent-ils aider un très grand nombre à retrouver du sens et placer l’humain au coeur de notre société.

Atanase Périfan

Président de Voisins Solidaires

Adema

ADEMA – Hervé Garrault

L’Association pour le développement du Management Associatif (ADEMA) a pour objectif d’accroître la professionnalisation des responsables du secteur associatif.

Sur le territoire national comme à l’international, les fonctions de solidarité, d’innovation et de réfection du tissu social sont de plus en plus nécessaires. Les associations, porteuses de ces enjeux, font face à ces défis majeurs, souvent avec des moyens faibles. En même temps elles sont confrontées à une exigence croissante d’efficience et de transparence, à une diminution des financements publics et à une concurrence pour les financements privés.

Depuis sa création en 2005, l’ADEMA a formé plusieurs centaines de candidats à des fonctions de responsabilités au sein de ce secteur. Nombre d’entre eux viennent du monde de l’entreprise privée parce qu’ils souhaitaient réorienter leur activité professionnelle.

En rapprochant le monde économique et le monde associatif, l’initiative JUBILACION permettra certainement aux associations de bénéficier du vivier de compétences que représentent ceux des seniors en entreprise qui voudraient s’engager au service de l’utilité sociale.

Hervé Garrault.

Directeur de l’ADEMA

   

Haut de page

Particuliers

Gilbert Cotteau

Gilbert Cotteau

Jusqu’à maintenant, la majeure partie des retraités engagés dans des activités bénévoles, l’étaient déjà avant de quitter leur fonction salariée. Proportionnellement à l’ensemble des « personnes âgées », leur nombre était assez faible. Je l’ai mille fois constaté au fil d’un demi siècle de réalisations associatives.

Or, les temps changent vite. Les mots aussi. Devenus seniors, généralement en excellente forme, les sexagénaires ont envie de demeurer actifs et pour certains, utiles à nos concitoyens ou à des démarches collectives de mieux vivre ensemble. La décennie nous le montre.

Peu informés des vrais besoins urgents de notre société actuelle, qui elle même change vite, leurs souhaits peuvent être illusoires et leurs questions basiques (quelle préparation pour se vouer à quelle activité qui leur convienne individuellement ?) demeurer sans réponses appropriées.

Jubilacion ouvre une piste novatrice, qui éclaire les futurs retraités – ceux qui aimeraient changer de cap – et leur procure des nouvelles fraîches pouvant déboucher sur des formes réfléchies et choisies d’engagement personnel.

Jubilacion contribue à caser les clivages et les discriminations sociétales : femmes et hommes, salariés de tous niveaux, de toutes cultures, de toutes expériences professionnelles.

Jubilacion propose de remplacer la soumission par la jubilation.

Gilbert Cotteau

Fondateur d’associations ayant développé des innovations sociales

(SOS Villages d’Enfants, Delta 7, Astrée…)

Jean Pierre Rousval

Jean Pierre Rousval

Je vous propose une autre manière de voir les choses…et surtout de les faire voir aux recruteurs.

Je viens concomitamment d’attraper cette « maladie honteuse » qu’est la soixantaine et de me retrouver en situation de recherche d’emploi pour la première fois de ma carrière. Autant dire que dans mon secteur (la communication et le marketing) je me sens presque privilégié, malgré la difficulté de l’équation à résoudre.

En marketing, on cherche à positionner le produit. Et si plutôt que de positionner le « produit senior » en concurrence avec le produit « jeune candidat », comme je le lis dans beaucoup d’avis, on lui donnait une raison d’être spécifique ?

L’un des enjeux RH majeurs de toute entreprise est de valoriser ses ressources et d’optimiser les talents et les compétences (en termes de savoir-faire et de savoir-être) de ses équipes. Et je suis frappé de constater à quel point il existe des talents latents, mal révélés et donc sous utilisés dans les entreprises que j’ai côtoyées. Et si senior était le meilleur profil pour un nouveau métier: catalyseur de talents ? Dans son domaine d’expertise bien entendu.

Triplement gagnant : pour les (jeunes et légitimement ambitieux) salariés qui auront une meilleur chance de grandir, donc pour l’entreprise qui accroîtra ses performances, enfin pour le senior qui ajoutera à sa fonction un rôle et un sens nouveau à sa vie professionnelle.

Je vous laisse méditer cette réflexion , et la commenter si vous le souhaitez.

Jean Pierre Rousval

Contribution forum APEC « Emploi des seniors »

Emmanuel Laybros

Emmanuel Laybros

Les retraités sont l’avenir du web.

Notre société aime bien les néologismes pour mettre tout le monde dans des cases. Un retraité connecté serait ainsi un seniornaute (un silver surfer chez les anglo-saxons). Un retraité non connecté resterait un senior normal qu’on pourrait oublier. La récente étude du CREDOC estime d’ailleurs qu’ils sont une cible délaissée. Dans une société de consommation si vous êtes une cible délaissée autant dire que vous n’existez tout simplement pas.

Un PC connecté à internet est l’outil de référence pour maintenir du lien social et 62% des sexagénaires en sont équipés, contre 45% en 2008. Les besoins en formation, en accompagnement sont immenses car la fracture numérique accélère l’isolement de ceux qui n’ont pas sauté le pas.

Au-delà d’une légitimité économique (les seniors assureront une majorité des dépenses de consommation dès 2015), il y a un impératif moral à donner les moyens aux seniors d’utiliser internet pour mener à bien leurs projets et continuer d’avoir une voix/voie dans une société qui se digitalise.

C’est la multiplication des initiatives qui rendra possible cette ambition essentielle. Bienvenue à Jubilacion.

   

Haut de page